Actualité

Exposition “Polynésie, espaces de biodiversité”

Polynésie

Pour la deuxième édition de son Festival Hotu Ma’ohi, La Délégation de la Polynésie française à Paris a mis la biodiversité à l’honneur. Du 19 juin au 13 juillet, elle organise « Polynésie, espaces de biodiversité », des expositions pédagogiques dédiées à la mise en lumière de la faune et de la flore endémiques des archipels et des mesures prises pour leur préservation.

Une large place aux aires protégées naturelles d’Eiao

Dite l’île rouge, sur l’Archipel des Marquises ainsi que le massif du Mont Marau sur l’Archipel de la Société, au Nord-Ouest de Tahiti. Une exposition sera également consacrée aux plateaux du TPour la deuxième édition de son Festival Hotu Ma’ohi, La Délégation de la Polynésie française à Paris a mis la biodiversité à l’honneur. Du 19 juin au 13 juillet, elle organise « Polynésie, espaces de biodiversité », des expositions pédagogiques dédiées à la mise en lumière de la faune et de la flore endémiques des archipels et des mesures prises pour leur préservation.
« Polynésie, espaces de biodiversité » fera ainsi tout d’abord une large place aux aires protégées naturelles d’Eiao, dite l’île rouge, sur l’Archipel des Marquises ainsi que le massif du Mont Marau sur l’Archipel de la Société, au Nord-Ouest de Tahiti. Une exposition sera également consacrée aux plateaux du Te Mehani, sites emblématiques de l’île de Raiatea. Bordés d’impressionnantes falaises et reconnus comme les plus imposants de Polynésie française, les plateaux de Te Mehani sont une spécificité géologique majeure de cette île et constituent l’un des hauts lieux de la biodiversité en Polynésie française. Ils abritee Mehani, sites emblématiques de l’île de Raiatea. Bordés d’impressionnantes falaises et reconnus comme les plus imposants de Polynésie française, les plateaux de Te Mehani sont une spécificité géologique majeure de cette île et constituent l’un des hauts lieux de la biodiversité en Polynésie française.
Show Buttons
Hide Buttons