Actualité

Création d’entreprise: comment trouver le nom parfait et choisir ses collaborateurs?

Pour une entreprise, le nom est un élément essentiel dans la mesure où il occupe une place importante dans l’esprit des clients.C’est à travers son nom qu’une marque se positionne dans la tête des consommateurs et utilisateurs, mais également face à la concurrence. L’appellation servira dans les techniques de communication, la publicité et dans tous les partenariats possibles. On peut comprendre pourquoi certaines sociétés dépensent une fortune rien que pour trouver la meilleure dénomination.

Opter pour la « combinaison » idéale

Pour réussir à sélectionner le bon nom, il faut se mettre à la place des clients. Pour ces derniers, le nom d’une marque devrait être simple et facile à retenir. Il doit être court et bien dynamique tout en résumant en quelques lettres l’avantage de choisir les offres de la structure (notamment s’il s’agit d’une entité dans une économie récente).

Puisqu’on sait maintenant ce que veulent les consommateurs et utilisateurs, on peut choisir la bonne combinaison en fonction du domaine d’activité. Pour ce faire, on peut, par exemple, s’inspirer de certaines créatures ou personnages mythologiques ou littéraires. Actuellement, de nombreuses sociétés utilisent des noms dérivés de mots étrangers (surtout les expressions anglaises).

L’autre option serait d’utiliser le nom du dirigeant et de l’associer à un symbole ou de le traduire en latin. L’important est de faire preuve d’originalité dans son choix sans pour autant en faire un peu trop au point de présenter un nom incompréhensible.

Du nom d’entreprise au nom de domaine

La présence en ligne est indispensable pour toute entreprise moderne qui se respecte. Les structures auront besoin d’une plateforme dédiée pour promouvoir leurs offres et entretenir une relation de proximité avec la clientèle. Sites d’entreprise, blogs, comptes de réseaux sociaux, le web est une source d’opportunités quand on sait l’exploiter.
Le choix d’un nom de domaine est la première étape vers cette démarche innovante. C’est un peu comme le nom d’entreprise, mais avec une dimension digitale. Le nom de domaine est généralement constitué de mots-clés qui seront d’une grande utilité dans le positionnement de la marque. Il doit répondre aux contraintes de référencement tout en étant facilement compréhensibles pour les internautes.

Bien entendu, le choix du nom d’une entreprise a un impact direct sur sa visibilité et son essor. D’un point de vue marketing, il faut donc identifier un nom qui soit à la fois simple, plutôt court et facile à retenir. En ce sens, votre cible ou tous les protagonistes de votre secteur (partenaires notamment) pourront mieux s’identifier et surtout comprendre instantanément votre cœur de métier. D’ailleurs, votre slogan est aussi un élément clé qui va permettre de donner une « couleur » à votre entreprise et à son savoir-faire.

Dans ce cadre, il faut donc bien évaluer votre valeur ajoutée afin de la transcrire dans le nom de votre marque et de votre entité. Enfin, selon vos gammes et vos produits, n’hésitez pas créer plusieurs marques ayant chacune son identité propre. Vous pourrez ainsi vous adresser à différentes cibles tout en étant pertinent.

Les ressources humaines constituent également l’un des leviers de croissance d’une entreprise. Et bien que l’innovation redéfinisse les besoins des structures en matière de main-d’œuvre, l’humain sera toujours au cœur de toutes les activités.

Il est donc important que l’entrepreneur ou le dirigeant d’entreprise applique les bonnes techniques afin de bien choisir ses collaborateurs. Voici quelques bonnes pratiques à adopter.

Hard skills et soft skills: les deux aspects à prendre en considération

En lisant le CV et la lettre de motivation d’un candidat, on a souvent l’impression d’avoir toutes les informations utiles concernant son profil. Cependant, la décision ne devrait être prise qu’après une bonne évaluation.

La première étape consiste à vérifier si le talent dispose réellement des hard skills ou compétences techniques requises. Quelques séries de tests peuvent être utiles. La meilleure astuce serait de le mettre en situation face à un problème, par exemple, pour voir comment il gérera la situation.

En ce qui concerne les soft skills (les qualités personnelles), il est toujours difficile de trouver le bon repère. Le futur collaborateur peut bien dire certaines choses sans pour autant les appliquer quand il sera embauché.

Toutefois, il est quand même possible d’en apprendre davantage sur ses qualités humaines et relationnelles en les coïncidant aux valeurs prônées par la structure. Sens de la communication, adaptabilité, créativité, efficacité ou autres, le collaborateur devrait, à lui seul, représenter la société pour laquelle il travaille.

Mettre en place une bonne stratégie de recrutement

Pour réussir à embaucher les bons collaborateurs, il est essentiel d’établir une stratégie de recrutement structurée tout comme une stratégie financière poussée. La concurrence est rude sur le marché de l’emploi. L’attractivité de la structure dépendra de sa capacité à se démarquer des autres entreprises.

Il faudra donc que les responsables RH sachent efficacement élaborer, d’un côté, la fiche de poste en tenant compte du profil recherché (compétences et qualification). Et de l’autre, déterminer les outils et moyens à utiliser.

En plus des Jobboards et des sites de publications d’offres habituels, les réseaux sociaux et les applis dédiées sont des supports à ne pas oublier. En alternative, la société peut toujours faire appel au service d’un chasseur de têtes expérimenté.

Avant tout, il est prépondérant de bien comprendre que les personnes sont la clé d’une entreprise et donc de sa réussite. En ce sens, le CV est important, mais c’est avant tout un feeling qui va permettre de détecter les personnes qui coïncident avec l’ADN de l’entreprise. A ce titre, il est vivement recommandé de dresser une liste de qualificatifs relatifs à votre entreprise, ainsi vous connaîtrez son savoir-faire, ses valeurs et son identité. Suite à cela, il sera d’autant plus de simple d’embaucher des personnes dont les profils correspondent.

Enfin, il ne faut pas perdre de vue l’importance de tout mettre en œuvre pour le bien-être du salarié. Que ce soit son accueil, son intégration, les avantages liés à son statut ou encore les modalités de paiement, tout doit être conçu au millimètre pour qu’il soit, in fine, le plus productif possible.

Show Buttons
Hide Buttons